Association des Trimarans Dragonfly

Discussions sur tous les sujets techniques et marins en rapport avec les trimarans repliables Dragonfly.


    Sécurité à bord

    Partagez

    Admin
    Admin

    Messages : 38
    Date d'inscription : 22/03/2015

    Sécurité à bord

    Message par Admin le Lun 30 Mar - 20:46

    tricot raye
    Bonjour,
    Nous sommes en train de réfléchir à la sécurité sur notre future libellule qui arrivera début juillet.
    Venant du monocoque et ayant réfléchit sur la sécurité de notre précédent bateau il y a 13 ans,
    nous lançons un fil pour échanger sur les différentes solutions trouvées ou testées pour l'équipement de sécurité.

    -----------reponse----------
    Jean Dumazy
    Bonjour,
    Quels aspects de l'équipement en particulier ?
    Il ne me semble pas que ce soit très différent de l'équipement d'un monocoque.
    Les trampolines humides glissent et il faut faire attention à ne pas passer un pied entre le trampoline et le flotteur.
    Jamais pratiqué le multicoque avant ?
    Jean
    -----------reponse----------
    tricot raye
    Bonjour,

    Oui effectivement ma question est un peu vague.
    Je pensais surtout à la question de l'homme à la mer avec un bateau qui va 3 fois plus vite qu'un mono et de sa récupération.
    Mais peut-être que la problématique n'est pas si différente que sur un mono.
    Pour répondre à ta question, nous n’avons jamais pratiquer le multicoque, beaucoup de mono avant et puis maintenant une envie de naviguer autrement.

    Stéphane et Marie

    -----------reponse----------
    Jean Dumazy
    Bonjour,

    L'avantage du DF c'est qu'il est léger avec très peu d'inertie et donc on peu le positionner très précisément près du l'homme à la mer (j'imagine, je l'ai pratiqué par le passé en cata de sport).
    Autre avantage, les flotteurs ne sont pas très hauts et on peut donc hisser facilement l'homme à la mer ou il peut s'accrocher facilement.
    Cependant, une ligne de vie le long de la coque centrale, sur le trampoline permet de s'accrocher dès qu'on sort du cockpit.

    Ma femme et moi, nous trouvons le DF très rassurant (par rapport aux catas habitables que nous avons eu avant).
    D'autres pratiquants depuis plus longtemps que moi pourrons témoigner que même par vent fort, il n'est pas traître, il faut juste réduire à temps pour ménager le matériel (un multi ne se couche pas dans une survente)
    Jean
    -----------reponse----------
    clarivoile
    Le trampoline est glissant et c'est encore plus compliqué sur le 28 car légèrement incliné vers l'extérieur. Cependant si on peut se faire mal, le risque de glisser jusqu'à la mer est faible pour ne pas dire nul.

    Tous les retours au cockpit diminuent franchement les besoins d'en sortir en particulier par mauvais temps.

    En cas de chute au près il n'y a guère de différence avec les monos, seul une chute au portant pose un souci du fait de la vitesse. Cependant, la taille du trampoline (7.80 de large sur un 920 E) est une distance difficile à franchir pour rejoindre la mer.

    Le vrai risque me semble être lors d'activité "domestiques".
    -----------reponse----------
    bivan13
    Stephane sur Rurik j'ai une ligne de vie sur chaque bord de la coque centrale (d'un taquet à l'autre). Comme le dit Claude Ernest les trampolines du DF28 sont légèrement inclinés (laisse un pare battage dessus tu verras!!..) .Je pense donc que si on glisse on peut très bien aller jusqu'à l'eau car il n'y a aucune prise pour s'accrocher. Je ne pense pas par force 2 ou 3 mais bien par force 5 ou 6 on peut très bien passer par dessus le flotteur sous le vent. Aussi j'ai sur chaque bord, fixé en permanence sur la ligne de vie, un harnais qui est prêt à être accroché dès qu'on sort du cockpit. Il est rangé dans le vide poche le plus en avant du cockpit et prêt à être utilisé immédiatement en cas de sortie urgente. Un conseil: les lignes de vie tissus sont sensibles aux UV à changer tous les 4 ans.

    -----------reponse----------
    Zephyrin
    Bonjour,

    Sur Zéphyrin DF28 T j'ai équipé aussi de deux lignes de vie en textile très pratique en cas de vent fort. Par contre le trampoline est vraiment très très glissant en particulier au droit de la coque centrale car incliné, A noter que l'on sort assez peu du cockpit presque tout y revenant sauf en mer pour le spi mais je le rentre assez vite ou pour les manœuvres d'approches du port ou évènement inattendu . Mon épouse s'est fait une mauvaise fracture ouverte du petit doigt pour clause de glissade en revenant d'une manœuvre à l'avant ......
    Dans le cockpit il y a un vrai sentiment de sécurité.
    Je pense que la manœuvre pour remonter un homme à la mer doit être moins difficile que sur un mono par une des deux coques

    -----------reponse----------
    tricot raye
    Bonjour a tous ,
    Un petit retour sur les solutions finalement choisies. Nous avons opté pour des gilets automatiques avec lampe individuelle, à cela s'ajoute un harnais de récupération . Cet equipement semble être accepté par la nouvelle réglementation et permet alors de se passer de bouée fer à cheval et de lampe à retournement.
    Nous avons testé des manœuvres d'homme à la mer par vent medium, le harnais semble facile d'utilisation et la manœuvre efficace à condition que la ligne ne s'emmêle pas. La récupération par le flotteur sous le vent semble possible, le plus dure étant de limiter la vitesse du bateau , là on doit encore faire des progrès.
    -----------reponse----------
    Jean Dumazy
    Bonjour,
    Quelle marque ? (certains sont plus confortables que d'autres)
    merci

      La date/heure actuelle est Mar 13 Nov - 3:45