Association des Trimarans Dragonfly

Discussions sur tous les sujets techniques et marins en rapport avec les trimarans repliables Dragonfly.


    Polissage gel-coat

    Partagez

    Admin
    Admin

    Messages : 38
    Date d'inscription : 22/03/2015

    Polissage gel-coat

    Message par Admin le Lun 30 Mar - 20:38

    Jean Dumazy
    Bonjour,
    j'envisage de polir et cirer mes coques cet hiver.
    Avez-vous une expérience similaire ?
    Quelle vitesse de rotation, quel produit ?
    Faut il appliquer une "cire" après le polissage ?
    Tous les combien faut il cirer à nouveau ?
    Merci
    -----------reponse----------
    clarivoile
    Bonjour

    Je polish mes coques chaque année lors de la pose de l'antifouling

    Je le fais à la main, avec du 3M. Je ne mets pas de cire.

    Et je passe du teck oil sur les bois deux fois par an après un coup d'eau sous pression
    -----------reponse----------
    Jean Dumazy
    Bonjour CE,
    tes coques ne sont elle pas peintes (et aussi impeccables) ?
    J'ai besoin de les blanchir puis de faire en sorte qu'elles ne jaunissent pas trop vite.
    Surtout la coque centrale
    Apparemment les produits 3M sont les plus performants
    -----------reponse----------
    clarivoile
    oui, elles sont bleues et j'ai fait refaire une peinture des flotteurs avant l'été, mais je polish chaque fois en plus.

    Je faisais de même sur mon ancien cata, qui était blanc cassé, et il n'a jamais jauni. Pour moi 3M est ce qu'i y a de mieux.

    Sur le cata je polissais avec une machine, les surfaces étant importantes, mais sur BM je le fais à la main,
    -----------reponse----------
    md
    Bonjour,
    Je n'ai jamais polishé mes bateaux et c'est probablement un tort.
    Est-ce compliqué de polisher uniformément les coques?
    Y a-t-il un risque de marbrage ou d'effets de reflets irréguliers?
    Combien de temps passez-vous à polisher les trois coques?
    -----------reponse----------
    clarivoile
    Je ne polish que les coques, (le bleu toujours, sur le roof lorsque j'ai du courage) Ce n'est pas du tout complique. Je passe le produit avec un chiffon, (il faut trouver la bonne dose, mais on s'en rend vite compte) lorsque j'ai fini une longueur, le début est normalement sec, je prends un autre chiffon doux (ou la polisseuse) et frotte pour obtenir le brillant.

    C'est régulier et bien protégé. L'ensemble doit prendre 2, 3 heures si très sérieux, je pense.
    -----------reponse----------
    Jean Dumazy
    J'ai essayé dans ma cave sur mon safran pour le blanchir (je n'ai pas de coque bleu-marine) :
    - cif : inefficace
    - lessive st marc : sans résultat (je n'ai peut être pas attendu assez longtemps)
    - pierre de je ne sais quoi : ça part un peu mais il faut frotter fort
    - abrasif à l'eau 1000 : ça part bien et on peut doser
    - abrasif à l'eau 500 : ça ne part pas plus vite qu'au 1000
    il me reste à essayer la polisseuse et le 3M
    Au fait, le 3M c'est lequel exactement ?
    -----------reponse----------
    Jean Dumazy
    Bonjour à tous,

    je reviens de 2 jours d'entretien sur mon Prospero, j'ai appris sur le tas parce qu'on n'arrive pas à trouver de marche à suivre détaillée. Je me suis acheté une polisseuse Uship.
    1/ déjaunir les coques (surtout la flottaison jusqu'au redan) à l'acide oxalique à 10% (une à 2 fois, rincer au bout de 15min max)
    2/ enlever les dernières incrustations et nettoyer à la pâte à récurer (le plus efficace et le plus doux est l'éponge de salle de bains de couleur, gommante). Surtout pas de scotch-brite, trop agressif.
    3/ polir à la pâte à polir et avec le plateau mousse, il faut maitriser le geste pour que la polisseuse ne parte pas. Il faut insister sur les rayures. Ne pas mettre beaucoup de produit à la fois.
    4/ étaler le polish (3M en l'occurrence) et lustrer avec le plateau mouton sans appuyer. Il faut lustrer au fur et à mesure. (Marie-Pierre étalait et je passait quelques minutes après), quand vous vous voyez dedans et qu'il n'y a plus de zone mate, c'est bon

    Il faut que les coques soient bien sèches donc il faut s'organiser pour que 1/ puisse sécher
    Attention à l'AF, dès que vous dépassez, le plateau de teinte et ... pas glop
    Attention aux courbatures, la polisseuse fait plus de 3kg
    Le plateau mousse est fragile, on peut aussi polir à la peau de mouton mais cela s'encrasse vite.
    bras partiellement dépliés et gel-coat à hauteur d'homme
    Il suffit d'une petite journée à 2 pour faire les coques d'un DF920
    Prévoir des chiffons
    Je vais reponcer l'AF à la flottaison pour enlever le reste de cire afin que la prochaine couche d'AF tienne.
    Je repasserait du polish à la flottaison après avoir fait l'AF pour éviter que quoi que ce soit n'adhére.
    Nous sommes motivés pour faire le pont quand le bateau sera à l'eau
    c'est tellement beau

    Si vous avez des expériences similaires, n'hésitez pas à partager

    Jean
    -----------reponse----------
    clarivoile
    C'est exactement ce que je fais chaque année à part qu'ayant un bateau bleu je ne déjaunie pas.....et étant soigneux (!) je n'ai pas de rayure!!!!!

    Plu sérieusement, je ne passe que le polish et éventuellement la pate à polir lorsque je constate quelques rayures.

    Mais ayant refait la peinture des flotteurs en juin, cette année ce ne sera que du polish
    -----------reponse----------
    Jean Dumazy
    Ayant du gel coat d'origine (2003), je peux me permettre la pâte à polir, contrairement aux coques peintes,
    par contre, le blanc c'est plus salissant :-).
    Mon expérience s'applique aux coques blanches ou au pont blanc.
    J'ai aussi gel-coaté mes entraves pour masquer mon incompétence des premiers temps aux manoeuvres de port.

      La date/heure actuelle est Jeu 13 Déc - 21:15